Comment choisir le prénom de son enfant ?

Publicités
Choisir le prénom de son enfant

Choisir le prénom de son futur enfant peut-être une véritable source de bonheur ! Mais avons-le c’est aussi une décision cruciale source d’angoisses et de tensions. Vous souhaitez déjà le meilleur au petit être qui reste caché bien au chaud. Alors, vous voulez forcément trouver le meilleur des prénoms ! La tâche est ardue. Mais quelques astuces bien pratiques peuvent vous aider à vous orienter à travers la multitude des prénoms !

Les trois vérités à garder en tête pour choisir le prénom de son enfant

En cherchant le bon prénom, il est facile de se perdre dans des tergiversations et des doutes. Alors, rien de mieux qu’avoir en tête quelques vérités pour retrouver ses esprits. 

Par souci de bienveillance, sachez qu’il n’existe pas de bons ou mauvais prénoms. Mais soyons honnêtes, le prénom peut être vécu comme un fardeau. Gardez donc toujours en tête qu’un bon prénom est avant tout un prénom que l’on apprécie. Bien sûr, vous ne pouvez pas demander l’avis de bébé, mais vous pouvez vous mettre à sa place. Ce prénom vous aurait-il plus ? Auriez-vous dit en tout honnêteté que c’est un joli prénom ? Potentiellement, si le prénom vous plait réellement il devrait plaire aussi à votre enfant. 

Deuxièmement, rappelez-vous qu’un prénom se garde toute une vie. Alors oui, essayez de visualiser un prénom à travers le temps, peut-il convenir autant à un jeune enfant qu’à un trentenaire ou cinquantenaire. Cette réflexion pourra vous éviter de trop divaguer. Enfin, remémorez-vous sans cesse que le prénom est le premier élément de présentation. Imaginez-vous votre futur enfant en train de se présenter. Vous verrez que c’est un formidable exercice pour dissiper ses doutes. 

Les trois exercices pour trouver un prénom pour votre enfant

Si vous avez des idées de prénoms mais que vous n’arrivez pas à vous décider rien de mieux que de tester le prénom. Mais comment fait-on ? Rien de plus simple, après avoir dressez une petite liste de vos idées, accolez après chaque prénom le ou les futurs noms de famille. Regardez si le prénom et le nom de famille fonctionnent ensemble, s’ils sont harmonieux à l’oral prononcer l’un après l’autre. Cet exercice pourra finir de vous convaincre d’un prénom. 

La recherche du prénom est bien meilleure encore si elle est faite avec plaisir. Alors n’hésitez pas à vous amusez à tester les prénoms. Prononcez-les à l’oral en imaginant différentes situations de la vie quotidienne. Et qui sait le prénom le plus fluide à votre oreille et le plus naturel à dire sera peut-être le bon ? 

Si vous n’avez pas peur des jugements, vous pouvez parler du prénom que vous avez en tête à des proches. Ainsi les réactions pourront affiner votre choix. Mais cet exercice reste risqué, c’est bien à vous parent de choisir le prénom et non à votre entourage. Alors, restez droit dans vos bottes. Si vous n’êtes pas sûr de vous, loin de vous rassurer, les avis des proches peuvent vous rendre plus hésitant encore alors prudence. 

Les trois recherches à effectuer avant de se décider dans le choix du prénom de son enfant ?

Un prénom est plein de sens et il influence notre manière d’être et d’être perçu. Alors quelques vérifications de bases s’imposent. Tout d’abord, savoir l’étymologie du nom et ses significations peut achever de vous convaincre ou à l’inverse éliminer des prénoms de votre liste. En effet, une étymologie positive peut être un bon moyen pour votre enfant de valoriser son prénom. Enfin, que l’on y croit ou pas, les indications de personnalité peuvent au moins vous orienter.

Connaître les porteurs du prénom ou les marques éventuelles est également un excellent moyen de faire le tri dans ses idées. Vous n’avez pas forcément envie que le prénom de votre enfant soit celui d’un célèbre gangster ou le nom d’une marque de chaussure. Alors, jetez un coup d’œil aux usagers et aux usages d’un prénom changera ou pas votre avis sur un prénom.

Pour finir, si les prénoms étrangers vous attirent, pensez tout de même à les traduire dans les langues que votre enfant est susceptible de parler. Ce serait par exemple dommageable pour lui que son prénom ait une signification risible en français ou en anglais. 

Un commentaire

Laisser un commentaire Annuler la réponse.