Ostéopathie pour bébé, ça sert à quoi ?

Publicités

L’ostéopathie est un ensemble de techniques manuelles globales basées sur des sciences à part entière comme l’anatomie, la biomécanique, la neurologie, la physiologie et la pathologie. Les ostéopathes ont une connaissance approfondie du corps humain, qu’ils considèrent comme un tout. Selon le principe de l’ostéopathie, toute perte de mobilité des articulations, des muscles, des ligaments ou des viscères peut provoquer un déséquilibre de l’état de santé. Plus que tout, l’ostéopathie est une méthode de soin naturelle et douce qui convient à tous, de la personne âgée au nouveau-né. On vous explique l’intérêt de l’ostéopathie pour un bébé. 

Quel intérêt à consulter un ostéopathe ? 

L’ostéopathe est un expert du corps humain dans son ensemble et à tout âge. Le premier intérêt de l’ostéopathie pédiatrique réside dans les conseils donnés en séances pour mieux comprendre le fonctionnement du petit corps de votre bébé. Cela permet premièrement de vous rassurer et deuxièmement d’apprendre à prévenir certains maux par vous-même. 

L’ostéopathie propose des traitements uniquement naturels.

Ensuite, durant la séance, le spécialiste examine l’ensemble du corps. En ayant une vision globalisante du corps, l’ostéopathe agit de manière préventive. Il pourra visualiser des problèmes que bébé pourrait rencontrer afin de les prévenir. 

En cas de dysfonctions attestées l’ostéopathe pourra les traiter avec des manipulations du corps douces et indolores. L’ostéopathie propose donc des traitements uniquement naturels. Evidemment, dans l’éventualité où l’ostéopathe constate une pathologie nécessitant des soins médicaux, il passe la main. On peut dire que ce spécialiste du corps propose un premier avis vérifié qui pourra être utile pour diriger l’enfant vers des spécialistes qui le soigneront. Bien sûr l’ostéopathie peut être envisagée aussi comme un complément de soins. 

L’ostéopathie avant la naissance ? 

L’ostéopathe peut vous aider à préparer l’arrivée de bébé alors même qu’il est encore au chaud. Bien sûr les futures mères peuvent profiter d’une séance d’ostéopathie pour elles mais aussi pour leur futur enfant. Une séance est utile pour permettre de détecter un éventuel mauvais placement. Dans ce cas, l’ostéopathe manipule la mère avec des techniques spécifiques à la position dans laquelle s’est retrouvée l’enfant. Il cherchera à la modifier pour faciliter le moment venu l’accouchement et limiter les risques liés au placement. 

Par exemple, la venue en siège est risquée, le bébé, au lieu d’avoir la tête en bas vers le vagin, est retourné, comme assis dans le ventre. Or, elle peut être évitée avec des séances ostéopathiques en amont de l’accouchement. Cela permet notamment de réduire les risques liés à cette position, comme la dyphasie de hanche, une déformation de l’articulation de la hanche, qui concerne 3% des bébés nés en siège. 

L’ostéopathie après la naissance ? 

Un accouchement, malgré le bonheur qu’il peut engendrer, reste un traumatisme physique tant pour la mère que pour l’enfant. L’ostéopathe peut par son travail rétablir un équilibre pour le nouveau-né qui a souffert lors de l’accouchement. 

L’accouchement par voie basse, excellent pour la santé de bébé, peut s’avérer compliqué. Ainsi, les médecins peuvent décider d’aider le travail en utilisant des outils, forceps, ventouse. Or, ces instruments qui aident à donner la vie ont un impact sur le bébé. La pression exercée sur le crâne; l’action de tirer le bébé sont des possibles causes de troubles. L’ostéopathe par des manipulations très douces va remettre en condition bébé pour garantir un bon développement. Par exemple, dans le cas des forceps, le bébé avec son crâne mou, pas encore figé peut avoir une légère déformation que l’ostéopathe va pouvoir réduire. 

Dans le cas d’un accouchement par césarienne, le bébé peut connaître de nombreuses difficultés liées à sa venue au monde. Problèmes respiratoires, de tensions, de digestion accompagnent certains enfants nés par césarienne. L’ostéopathe agit sur ces problématiques spécifiques. Concrètement, lors d’un accouchement naturel, bébé lors de son passage va rejeter des sécrétions contenues dans ses poumons. Pour un bébé venu par césarienne, ce rejet des sécrétions n’a pas lieu ainsi il peut souffrir de légères difficultés respiratoires. En vous rendant chez un ostéopathe, celui-ci travaillera au niveau du diaphragme de l’enfant pour permettre une meilleure respiration et préparer ses poumons à grandir correctement. 

Aider bébé à grandir grâce à l’ostéopathie, est-ce possible ? 

Bébé grandissant, il passera par de nombreux apprentissages qui peuvent être accompagnés. L’ostéopathe sert également à assurer à l’enfant une évolution en toute sécurité. 

Parmi les passages obligés du bébé, l’ostéopathie peut s’avérer utile quand bébé apprend à s’asseoir, se mouvoir à quatre pattes et enfin à marcher. Durant ces étapes très spécifiques, l’ostéopathe s’assure que bébé réalise les mouvements correctement, il préviendra les risques de mauvaise posture, mais aussi les difficultés que peut rencontrer l’enfant. Vous pouvez tout à fait consulter un ostéopathe pédiatrique si vous voyez que votre enfant a du mal à exécuter ces mouvements de bases. Ce spécialiste du corps humain pourra détecter une éventuelle dysfonction pour la corriger avec des manipulations indolores. En cas de pathologie, l’ostéopathe vous redirigera de toute manière vers un spécialiste. 

L’ostéopathe prévient donc les risques avant de les traiter. C’est d’ailleurs le cas pour des plagiocéphalie, une déformation du crâne qui peut être dû à une position répétée du bébé. L’ostéopathe vous donnera en amont des conseils pour éviter cette déformation mais il pourra également la diminuer.

Enfin, un autre élément primordial à la croissance des touts petits est l’alimentation. Et malheureusement tous les bébés sont différents sur ce point et peuvent rencontrer des difficultés. Si votre nouveau-né a du mal à prendre le biberon ou le sein, s’il régurgite ce que vous lui donnez, pensez à une séance ostéopathique. Durant celle-ci, l’ostéopathe vérifiera la bonne mise en marche des fonctions corporelles nécessaires à l’alimentation. Ainsi, il pourra tester le réflexe de succion bien souvent responsable des problèmes à s’alimenter des petits. Cet expert pourra alors travailler sur la capacité de succion de l’enfant pour faciliter ses repas. 

Laisser un commentaire Annuler la réponse.